Lampe Jieldé – Une icône née à Lyon !

En 1950, Jean-Louis Domecq (J.L.D.) est mécanicien de la région lyonnaise. Après avoir cherché sans succès une lampe pratique et robuste pour ses plans de travail et ses machines, il décide de fabriquer son propre modèle de luminaire avec deux maître-mots : « simplicité et robustesse ».

lampadaire-jielde

Il conçoit alors une lampe articulée modulable, en y intégrant une innovation qui fera le succès de son brevet : l’absence de fil électrique dans les articulations de la lampe. En effet, les bras Jieldé peuvent tourner sans limite autour de l’articulation, aucun fil ne s’enroule.

jielde-signal

Depuis 1953, la fabrication des lampes Jieldé (et non lampes JLD, pour plus de lisibilité) s’est poursuivie pour équiper toutes sortes d’appareils, des machine-outils aux instruments de laboratoire, tout en s’accordant aux évolutions des normes électriques.

C’est dans les années 90 que la lampe Jieldé sort de son contexte purement industriel pour le plus grand plaisir des amoureux du design industriel.

via Lampadaire Jieldé Loft – Une icône du design industriel, version brute vernie à 6 bras.

Article précédent

Hall Design - Arbre 2.0

Article suivant

Food in motion par Pierre-Hugues Vallin, Natacha Valette, Maxime Lefebvre et Jordan Beauvais