Thermonuclear Design ! Nuclear Motorbike 2050

Il y a des jours comme ça où, quand on ouvre sa boîte mail, on découvre un truc … Waouhhhh !!! Du design d’anticipation ? Peut-être … Mais à mon humble avis, surtout une recherche prospective qui répond à des questions que chacun de nous devrait avoir un peu plus à l’esprit, aujourd’hui en 2013 … Le pétrole ? Bientôt terminé ! Le transport électrique ? Est-ce vraiment une bonne solution ? L’hydrogène ? … Trop cher … Le gaz de Schiste … à mince, pas très écolo … Alors que reste-t-il ? Et bien cela me rappelle cet article que j’ai lu et qui parle des recherches de Toshiba pour développer des mini-centrales nucléaires personnelles, que l’on installerait dans son garage, telle notre bonne vieille chaudière à mazout …

Romain Herment va encore plus loi … Avec une bonne dose de SF, certes, il imagine que des mini centrales propres seront intégrées à nos véhicules … Souvenez-vous … Il y a moins d’un siècle, le téléphone portable était de la pure science-fiction …

« Nous sommes en 2050, dans un futur marqué par la maîtrise de l’énergie, le développement durable, le soucis de lutter contre l’épuisement des ressources naturelles comme le charbon, le pétrole et le gaz. Celles-ci doivent être préservées, c’est pourquoi les constructeurs automobiles ont investi dans les recherches de nouvelles technologies. Grâce aux programmes ITER, recherches sur la fusion atomique, les scientifiques ont réussi à maîtriser l’énergie nucléaire. Propre et infinie, cette technologie, inspirée du soleil, ce veut être une solution visionnaire et non une « solution tampon ».

03
Cette technologie nucléaire utilise comme combustible le Deutérium, dont les réserves terrestres sont inépuisables et le tritium relativement facile à produire. Le processus est donc non polluant. La fusion nucléaire constitue le mécanisme à l’origine du rayonnement solaire.

04
Cette moto se présente de façon avant-gardiste, avec une architecture nouvelle, faite de matériaux nano-technologiques. Ces matériaux offrent une grande résistance et de meilleures performances. Son carénage, asymétrique, enveloppe la partie mécanique de la moto. Le moteur nucléaire est lui, mis en valeur à la manière d’un bijou précieux, scellé par un carter d’isolation et de protection. Ce moteur transmet donc de l’énergie à un moteur électrique (puissance équivalente à 100 watts), dissimulé dans la roue arrière, qui va propulser la moto.

02

La direction se fait également de manière électrique, avec un système présent dans la roue avant. On a la présence de suspensions électromagnétiques aux extrémités de la moto, ainsi que sous la selle pour optimiser un maximum le confort. L’assise, inspirée d’une selle de cheval, améliore sensiblement la position du pilote. Il pourra ainsi opter pour une position droite, type biker, ou une position vers l’avant, avec le buste posé sur la selle, type course. Toujours dans le souci d’améliorer l’ergonomie du pilote, le freinage se fait au niveau des pieds, à l’aide de marche pieds mécaniques.

05
Quelques chiffres … Energie: fusion nucléaire Réaction : Deutérium + Tritium Poids du moteur : 55 kg Consommation: 1L eau/100 Km Autonomie : 550 km. Transmission électrique.

Le prix de la technologie est très élevé. Pour que tout le monde puisse y accéder, les constructeurs se sont regroupés en service de transport où le véhicule est rentabilisé par la location du moteur en concession, avec un forfait kilométrique. »

06

 

Romain Herment est aujourd’hui professionnel, issu du cursus Designer industriel à l’ISD de Valenciennes ( Oct-Dec 2012 Webdesigner freelance, création d’un site web d’Audit – Juin 2012 Designer freelance, conception d’une plaquette commerciale, C3si – Fév.-Mai 2012 Designer freelance, conception de sacs professionnels, Dimatex – Fév.-Sept. 2011 Designer industriel, conception de sacs professionnels, Dimatex – Mai 2010 Designer freelance, conception de voitures miniatures, EDDS design – Mars 2010 Designer graphique, conception d’affiches, MJC Lyon, CafédeParis – 2007- 2008 Designer, Inoplast, industrie automobile – Fév.2007 Designer freelance, AxoneDesign, produits de consommations – 2006 Stage, Plastic Omnium Auto Exterior (6 mois) – 2005 Projet industriel, Plast’up, projets plastiques thermoformés 2005 Stage, ProjetX, Design accessoires motos (6 mois) – 2004 Projet industriel, FAURECIA, Habitacle évolutionnaire – 2003 Projet industriel, CPIL, design train touristique – 2003 Stage, DURISOTTI, design minibus urbain (2 mois) – 2002 Stage, ANF Bombardier, design graphique (2 mois))

 

Article précédent

Et si vous remplaciez votre mulot par un sabot ?

Article suivant

Designer en Joaillerie : Caroline de Courcel

  • Paul C

    Wahou ! En plus de ce moteur révolutionnaire, la selle s’avère très intéressante pour les motards !! Au top