Vivre dans une maison en plastique recyclé

Valoriser les déchets et plus particulièrement ceux issus du plastique est un challenge décisif aujourd’hui. Ce challenge a été relevé par le colombien Oscar Mendez, et la mise en application de son procédé de recyclage/valorisation des déchets va vous faire regarder vos vieilles bouteilles de shampoing d’une autre manière.

Originaire de Colombie, mais aussi ingénieur, Mr Mendez est forcément très attaché aux problématiques qui touchent ses compatriotes colombiens.

Déjà très préoccupé par un niveau de vie bas, une partie des colombiens sont de plus, confrontés à une crise du logement qui revêt malheureusement aussi un aspect sanitaire relativement alarmant. En parallèle, le pays croule sous les déchets, entreposés encore trop souvent dans des décharges que l’on qualifierait, avec notre regard d’occidentaux, de sauvages.

casa-plastico-01

Pendant 12 années de développement, Oscar Mendes a établi un processus qui permet de boucler l’équation composée d’une part par cette crise du logement, et d’autre part par le surplus hallucinant de déchets plastiques, en répondant également à des questions comme le logement rapide de victimes de catastrophes naturelles.

Ainsi est né Conceptos Plasticos.

Il « suffit » de récupérer les déchets, les laver, les broyer, et les extruder en brique de plastique, dont l’assemblage se fait à la main et sans colle, pour construire des habitations bien supérieures à celles réalisées en tôle qui composent les nombreux bidonvilles colombiens.

En adaptant un procédé de fabrication éprouvé, semblable à n’importe quelle mise en oeuvre de matière plastique, à une utilisation plus « nomade » et à des exigences d’infrastructure plus légères, Conceptos Plasticos peut être implanté à proximité de la matière première, en évitant de la transporter, ce qui va dans le sens d’un bilan carbone presque sans impact.

Il s’agit donc là d’une initiative qui offre une solution très réaliste, et facile à mettre en oeuvre.

Très sincèrement, on se demande pourquoi nous ne devrions pas nous aussi, en Europe et dans tous les pays dits développés, se pencher sur ce genre de procédé puisque nous avons, nous aussi, encore beaucoup de déchets à valoriser, et beaucoup de personnes qui n’ont pas de quoi se loger… Le devenir des déchets n’a pas de pays…

Allez, comme souvent, une petite vidéo pour bien tout comprendre :

Crédit Vidéo : Oscar Mendes

 

Article précédent :

Need Design ?

S'il existe un métier qui se doit de faire preuve de pédagogie, c'est bien celui ... Read more

Article suivant :

Design Anonyme : A qui la faute ?

Petite prose aujourd'hui pour vous sensibiliser à une notion, et donc par conséquent, à un ... Read more